L’objectif principal d’un E commerçants, c’est d’amener le visiteur à effectuer la tâche que l’on attend de lui. Pour cela, nous devons tout mettre en place pour faciliter son arrivée au moment décisionnel et pour l’inciter à la conversion. Optimiser le référencement naturel pour améliorer l’acquisition de trafic est une première étape, user des longues traînes est un atout considérable pour générer un trafic plus sûr et plus intéressé. L’étape suivante, c’est de travailler sur optimisation des conversions, afin de faire du site e commerce un outil rentable.

Qu’est ce qu’une conversion ?

Qu’est ce qu’une conversion ?
Comme nous l’avons effleuré plus haut, la conversion, c’est l’objectif à atteindre. C’est ce que nous voulons que l’internaute fasse. Si vous possédez un site ecommerce, ce que vous souhaitez, c’est que l’internaute achète en ligne. Mais si vous animez un blog, ce que vous souhaiterez, c’est que le visiteur atterrisse sur une page spécifique, particulièrement intéressant de votre point de vue. L’ optimisation des conversions consiste donc à mettre en place les outils nécessaires pour inciter le voyageur internet à s’arrêter là où vous le souhaitez.

Il peut exister beaucoup d’objectifs différents :

  • Une demande de devis
  • Un achat en ligne
  • La saisie d’un formulaire
  • La consultation d’une page particulière
  • La souscription à la lettre d’information

L’ optimisation des conversions doit donc vous aidez à atteindre les objectifs fixés. Mais plus que de simples outils permettant d’influer directement sur le comportement de l’internaute, le CRO (pour Conversion Rate Optimization) est un point de vue d’ensemble qui doit présider à toutes les autres tâches. Car c’est bien pour transformer, pour convertir les visites en quelque chose de plus palpable que vous avez créé votre site internet. C’est bien parce que vous voulez toucher le plus de gens possible que vous avez décidé de communiquer sur le web. L’ optimisation des conversions dit donc toujours être présent dans votre tête à chaque étape de votre optimisation SEO.

Comment optimiser son taux de conversion au moindre coût ?

Comment optimiser ses conversions au moindre coût ?
C’est bien là que se situe le nœud du problème. En effet, si ce que vous payez pour optimiser vos conversions est perdu dans l’achat de la licence d’un logiciel ou dans la facture que vous réglez à l’agence SEO, inutile d’aller plus loin. C’est pour cette raison que le but du CRO est justement de vous éviter de continuer à dépenser du temps et de l’argent sur votre site internet, en vous invitant à vous pencher plus à fond sur les taux de conversions. Pourquoi, une fois presque au bout, l’internaute ne convertit-il pas ?

Si vous voulez une réponse, en voici une qui fonctionne pour tous les sites. 83 % des personnes qui ne transforment pas l’essai le font à cause du design du site. Et oui. Vous pourrez faire tous les efforts du monde sur votre charte graphique, vous ne pourrez pas plaire à tout le monde. Néanmoins, il existe différents protocoles qui permettent d’affiner la présentation (sans pour autant partir dans une refonte graphique du site) et de faciliter la prise de décision positive (pour vous) de l’internaute.

Le tout est d’abord d’avoir une approche holistique de votre site, une vue d’ensemble, des structures Urls aux contenus, en passant par le netlinking. Chaque étape, chaque strate, chaque passage est étudié et analysé. Ensuite, il s’agit de l’application d’une méthodologie précise. Pour commencer donc, éliminer les drapeaux rouges du design. Ensuite s’attacher à évaluer et améliorer la proposition de valeur, puis, vérifier les contenus. Ne pas en dire trop. Inciter à la lecture. Eviter les fautes grossières et trop nombreuses.

Et puis vient la part réservée à la psychologie marketing. Notre cerveau reptilien réagit à 6 stimuli, tous liés notre survie. Il agit de façon automatique, instinctif. Et au moment d’effectuer un choix, d’arrêter une décision, c’est toujours le cerveau reptilien qui gagne. Ce n’est pas nous qui le décrétons, c’est le professeur Rapaille, prix noble de Neuro-Anthropologie. Et il n’est pas le seul à l’affirmer. Tous ses confrères sont unanimes sur la question. En fait, inciter une personne à acheter votre produit, c’est faire un peu de neurosciences appliquées à l’internet

Les étapes d’une optimisation des conversions

Les étapes d’une optimisation des conversions
La première étape lors d’une optimisation des conversions, c’est d’observer. Et ça peut durer parfois assez longtemps. Tout dépend de la taille de votre site et des ramifications internes, de sa complexité. D’abord, il faut comprendre pourquoi le visiteur ne convertit pas. Pour cela, vérifiez que vos objectifs sont clairs et bien définis. Étudiez comment le visiteur interagit avec votre site. Combien de temps il reste ? Combien de pages visite-t-il à chaque venue ? Avez-vous déjà trouvé des fuites ou des problèmes éventuels ? En somme, le but est de définir les schémas de conversion pour votre site selon votre objectif. Historisez votre taux de transformation.

Partant de ce constat et de l’analyse qui suit, nous pourrons alors trouver ce qu’il faut optimiser et comment l’optimiser. Analysons la concurrence. Effectuons des analyses comparatives sur les schémas de conversion. Et tâchons de comprendre nos clients et/ou nos visiteurs. Que viennent-ils chercher chez nous qu’ils ne trouvent pas, ou pas encore ? Les questions sont simples, mais il faut pouvoir y répondre, grâce aux outils d’analyses sur le marché. Qui sont vos visiteurs. Que veulent-ils, Pourquoi achètent-ils ou n’achètent-ils pas ? Quel élément déclenche la décision d’achat ? Pensez à suivre votre taux de rebond.

Rien n’est laissé au hasard. Vous devez connaître le comportement de vos visiteurs lorsqu’ils sont sur votre site. Et vous devez pouvoir définir ce qui les attire et ce qui ne les attire pas. Ensuite déterminez s’ils sont attirés par le design et la présentation du produit, ou par le produit en lui-même. Reproduisez sur les autres pages. Si vous observez, comme c’est le cas dans 99 % des visites, que votre visiteur n’achète pas à la première visite, mettez en place des entonnoirs de conversion, qui l’inciteront à revenir pour finaliser cette fois. Observation, interprétation, analyse, hypothèses, expérimentation, feedback. Au final, une optimisation de conversion fonctionne comme une mise sur le marché d’un produit ou d’un service. Ce n’es ni pus ni moins que du marketing. Les outils ici sont juste différents. C’est tout. Mais nous les maîtrisons bien.

fr_FRFrançais
fr_FRFrançais